Marion Chanteuse

« Petite, je voulais être interprète du président de la République. L’ambition ! Un trait de caractère que je tiens de mon terrain familial. J’ai toujours voulu des responsabilités, faire carrière, c’était important. Alors à 29 ans, je me suis lancée, j’ai passé le concours pour la prep’ENA. Un collègue de boulot le faisait aussi. Je bossais comme une dingue, à sacrifier ma famille et mes loisirs…lui, il le faisait en dilettante…..il a réussi le concours d’entrée…pas moi. L’ironie du sort étant que je l’ai aidé pour y arriver. Après ça, j’ai craqué…lamentablement, honteusement même. Comment, si solide d’habitude, je ne parvenais pas à encaisser cet échec, comme les autres ? Il a fallu du temps pour assumer cette faiblesse, surtout aux yeux des autres. Cet échec m’a permis de comprendre, d’accepter surtout, que ce que croyais bien, ce à quoi je tenais le plus, ce qui avait toujours fait sens pour moi ne me correspondait pas. Il a fallu revoir mes plans. Alors j’ai pris le temps et finalement, aujourd’hui, je sais quelles sont les choses essentielles, celles qui me font vibrer et accessoirement lever le matin. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s