ZoulouE #4

Stella semblait de plus en plus perdue dans ses pensées, elle ne se sentait pas bien.

-Je ne sais pas, je ne peux pas….

Jo prit Stella par la main et l’emmena dans un endroit plus sûr en passant par les petites rues peu éclairées de la ville.

-Ma vieille tu dois penser à te nourrir un peu, même si tu ne dois pas aimer ça ou que tu n’as jamais mangé encore. Vu ton état, ce serait bien de te nourrir sinon tu vas finir mal. Même si tu es une Zouloue cela ne nous empêche pas de manger tu sais.

Les deux filles se dirigent dans un vieux quartier de la ville  jusqu’au coin des jeux pour enfants. Tout en discutant, elles virent à un moment deux hommes en train de marcher dans le petit parc.

Jo arrêta alors de marcher et commença à fixer ces hommes qui marchaient, elle se tourna vers Stella pour lui expliquer les choses essentielles de la zombification.

-Tu vois, pour les zombies, le fait de manger de la chair humaine est tout à fait naturel, c’est obligatoire si tu veux survivre, sinon tu ne pourras pas reconstituer tes cellules et tu vas disparaître sans t’en rendre compte. Ces deux hommes, là-bas, ont l’air appétissant. Ils pourraient bien nourrir des zombies qui seraient cachés quelque part. 

Il faut que tu fasses plus attention à partir de maintenant, des zombies peuvent se cacher à n’importe quel coin de rue et peuvent attaquer sans que tu t’en rende compte. Notre travail et de les éliminer avant qu’ils n’aient le temps d’intervenir et de transformer des gens et d’en tuer.

Sur ces mots les deux filles continuent leur chemin en direction d’un petit Mcdonalds. Jo commande un maxi best of big mac.

-Allez Stella, viens manger, il faut te nourrir, c’est franchement délicieux, celui-là a un petit goût de viande fumé, je ne sais pas pourquoi.

Stella regardait depuis le début cette scène surréaliste pour elle, elle commençait à en avoir dans la gorge, du vomi qui montait de plus en plus et qui allait sans doute couler comme un jet en dehors.

A force de travailler dans les restaurants de ce type, elle avait de plus en plus de mal à soutenir l’odeur.

Stella ne pouvait plus résister, elle mit les mains sur sa bouche pour s’empêcher de vomir mais c’était vraiment plus fort qu’elle, elle se remémorer le moment où elle et ses amies avaient été attaquées par l’autre gang de zombies et comment elles avaient fini en pièces détachées.

Stella vomit alors de ses tripes une étrange substance verdâtre qu’elle n’avait jamais vue auparavant.

Elle s’enfuit sur le coup ne pouvant plus supporter ce spectacle indescriptible.

-Non, je ne veux pas faire ça, laisse-moi tranquille, c’est trop insupportable !

-Tu ne dois pas rester dans le déni, ce qui arrive est naturel, tu dois l’accepter.

-Non ça ne peut pas être vrai, ce n’est pas réel, je ne veux pas devenir comme ça.

Elle se mit à courir dans la ville et traversa les différents quartiers pour retourner vers l’église d’où elle était partie..

Peut être voulait-elle y retourner car c’était un endroit connu pour s’y cacher, mais une chose est sûre, il n’est pas bon pour une fille de courir nue avec une simple serviette dehors, mais heureusement pour elle, il était encore tard et personne n’était dans les rues.

Elle commença à se poser des questions sur ce qu’elle devait faire, cela faisait déjà une bonne heure qu’elle courait dehors et commençait à se sentir vraiment épuisée, vu qu’elle avait refusé de manger les corps humains qu’on lui avait proposés de nombreuses fois. Son corps ne pouvait plus créer les cellules régénératrices dont elle avait besoin et elle commençait à s’épuiser sans s’en rendre compte.

Elle se demandait où elle devait aller, retourner chez sa mère ? dans l’église pour voir cet homme bizarre qui l’a sauvée mais qui lui fait peur ?

Elle s’arrêta sur un poteau pour se reposer et elle vit avec stupeur son propre visage sur une affiche, elle se rendit compte que sa mère était à sa recherche, mais cela attisa sa curiosité car elle devait avoir disparue depuis plus longtemps qu’elle ne le pensait pour que sa mère ait mis des affiches avec elle dessus. Combien de temps avait- elle dormi en réalité ?

Elle décida alors de rentrer chez elle voir.

Après une bonne heure de marche, elle arriva à la maison de sa mère qui se trouvait dans le vieux quartier justement, c’était une maison un peu plus isolée que les autres, mais il était facile d’y avoir accès. Elle regarda par la fenêtre principale qui donnait sur le salon pour voir si les gens étaient encore réveillés mais elle vit que tout le monde dormait déjà, il n’y avait plus de lumière et plus de bruit.

Elle grimpa le mur et réussit à entrer par la fenêtre de sa chambre qui était toujours ouverte, c’était sa méthode pour entrer et sortir sans que personne ne s’en rende compte.

Elle se dirigea alors vers la chambre de sa mère pour la voir mais arrivée à la porte de celle-ci, elle commença à avoir une faim qui la dévorait de l’intérieur et cela devenait de plus en plus insoutenable. A la vue de sa mère dans le lit en train de dormir, elle en devint folle.

-Me nourrir, je dois me nourrir, je dois manger, j’ai tellement faim….

Elle s’enfuit dans les recoins du quartier où étaient gardées les poubelles.

Elle commença à tituber dans la ruelle et n’avait plus de force.

–Je souffre, je n’avais jamais ressenti cette douleur avant, c’est la première fois que je connais ça. J’ai besoin de chair humaine, j’ai besoin de manger.

Sur ces mots elle tomba sur le sol, ne pouvant plus se relever.

Son corps se trouvait une nouvelle fois nu sur le sol, entouré d’ordures et de poubelles puantes, les seules êtres qui pouvaient la voir à ce moment étaient les chats qui venaient pour manger les restes que les hommes ne voulaient pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s